blanc:souverain:moyens_pour_revendiquer_sa_souverainete

Moyens pour revendiquer sa souveraineté

Nous naissons sur Terre en être libre, libre de faire ce que nous voulons. Les lois universelles sont là pour nous guider et nous aider à grandir : nous récoltons ce que nous semons. Une mauvaise action et nous recevons un petit coup de bâton (ex: un signe, un avertissement). Nous persistons ? un plus gros coup de bâton (ex: maladie, violence d'un autre être…). Une bonne action et nous recevons des récompenses (ex: joie, compliment, émerveillement, intuition, signe…), alors nous pouvons grandir et nous éveiller à devenir un meilleur être.

Nous sommes avant tout des êtres de coeur : point besoin de lois écrites, de tribunaux pour nous sanctionner. Les lois universelles sont déjà parfaites… et la solidarité fait que nous serons aider sans besoin de gendarmes. Justement, les gendarmes déresponsabilisent le rôle de tout être humain : beaucoup n'ose plus aider son prochain directement, autrement que de téléphoner à un gendarme ou faire appel à une association, soumise et donc limité et contrôle par le système légal.

Je ne dis pas qu'il n'y a jamais besoin de règles. Mais les règles n'ont de sens que pour le vivre ensemble dans une petite communauté où tout le monde est d'accord. Chose impossible à l'échelle national où nous sommes trop différents les uns des autres.

Les élites savent qu'ils ne peuvent avoir autorités sur nous. Avec toutes les horreurs qu'ils font, la loi universelle du karma, ou de cause à effet, ferait qu'ils seraient déjà mort depuis longtemps. Ils utilisent notre consentement, notre énergie, pour faire ce qu'ils font.

Nous sommes des êtres humains et avons créé un gouvernement et un système légal comme outils pour nous aider à grandir, à nous organiser, à être heureux. Les gouvernements, les entreprises, le système légal sont des fictions, c'est-à-dire non vivant, à notre service. Si ce n'est pas le cas, ils n'ont aucun droit de nous priver de nos droits et libertés.

A nous donc de nous positionner et de choisir clairement et précisément quand nous acceptons de consentir à telle ou telle action. C'est ce que permet la loi universelle du consentement.

La Déclaration Souveraine est votre juridiction. Vous y écrivez votre positionnement d'être souverain afin de sortir du système légale, complétement ou partiellement le temps d'une transition.

Vous pouvez choisir le titre que vous voulez : Déclaration souveraine, Déclaration de consentement, Contrat de consentement…

On y écrit dedans :

  • Le fait que nous sommes un être humain libre, conscient et souverain
  • Le fait que nous sommes au courant de la fraude du nom légal, que les Etats sont des entreprises privés, que tout est contrat, de la forclusion des corporations du monde entier, etc.
  • Toutes les choses que nous acceptons de consentir dans ce monde et dans le système légal.
  • Toutes les chose que nous refusons de consentir dans ce monde et dans le système légal.

et pour se protéger et être tranquille nous pouvons ajouter entre autres :

  • que nous refusons tous les contrats tacites et basés sur la tromperie.
  • que nous nous réservons le droit de refuser un contrat sans avoir à se justifier.
  • que notre énergie ne peut être utilisé pour des actions néfastes au vivant.
  • des Phrases magiques pour les êtres souverains telles que “les lois qui obligent n'existent pas”

La condition indispensable est de l'écrire soi-même et avec son coeur. La déclaration doit refléter votre être, ce que vous pensez vraiment. Alors la déclaration aura un véritable impact, même avant de la faire connaître, car elle sera en résonnance avec vous-même et l'étape de réflexion et d'écriture concrétisera la spiritualité de votre âme. Le fait de matérialiser cela mettra déjà en oeuvre le contenu avec les lois universelles de façon plus forte. Vous êtes passé à l'action !

Aussi, la déclaration n'est pas définitive : à tout moment, vous pouvez le changer, car vous êtes un être en évolution. Ecrivez-le dans votre déclaration.

Pour vous aider au préalable, vous pouvez faire une liste avec d'un côté ce que vous acceptez dans la vie et de l'autre ce que vous refusez.

Voici quelques modèles d'exemple pour s'y inspirer :

Deux façons complémentaires de l'utiliser :

  • En l'ayant sur soi
  • En prévenant les prétendues autorités

Utiliser la déclaration souveraine en cas réelle

Ayez votre déclaration toujours sur vous. Ainsi, ce sera votre porte de sortie. Si vous n'avez fait aucune victime, aucune loi ne peut vous sanctionner.

Devant la prétendue autorités, par exemple un gendarme, soyez calme et polie : demandez ce qu'il veut, peut-être pourrez-vous l'aider si son besoin est légitime. Mais n'obéissez pas à ses ordres, ce serez reconnaître le système légal à votre désavantage. Donc, la première action est de lui montrer la déclaration, lui faire lire et lui faire signer comme quoi il l'a lu et compris. Après vous êtes protégé, car vous avez montré vos termes et conditions : une autre juridiction, la vôtre.

Au début, les prétendues autorités ne comprendront pas. Il est bon alors de leur expliquer ce qu'est le document, ce qu'est la fraude du nom légal, etc. C'est ainsi que j'ai passé 20 ou 30min à expliquer lorsque cinq policiers municipaux sont venus me voir pour exiger de moi l'attestation de déplacement que je ne consentais pas. Ils ont rien pu faire : j'étais resté calme et jje suis resté souverain du début à la fin (je n'ai pas joué à leur jeu de société qu'est le système légal).

Plus nous serons nombreux à le faire, moins nous aurions besoin de nous expliquer.

Envoyer la déclaration aux prétendues autorités

Vous pouvez envoyez votre déclaration aux prétendues autorités qui ont déjà commencer des actions contre vous. Ainsi, vous remettez cartes sur table et affirmez votre souveraineté. Ils sont prévenus et ne peuvent plus “faire comme si vous jouez à leur jeu”.

Pour être tranquille, vous pouvez envoyer votre déclaration au président de la république (PDG de l'entreprise France), à la Reine Elizabeth II (couronne/juridiction de la mer -Angleterre-), au Pape (couronne/juridiction de l'air -Vatican-) et à Trump (couronne/juridiction de la terre -Washington DC-).

Voici les adresses :

______________________________________
Président de la République (France)
(envoi gratuit jusqu'à 20g, y compris en recommandé)
+ Premier ministre (Edouard Philippe)

Palais de l'Elysée,
55 rue du Faubourg-Saint-Honoré
75008 Paris, France.
______________________________________
Couronne de la mer : Angleterre -> Reine Elizabeth 2

Her Majesty The Queen
Buckingham Palace 
London SW1A 1AA 
United Kingdom
______________________________________
Couronne de l'air : Vatican -> Le pape (François)

Sua santità Francesco
Secrétaire d'Etat,
Palais Apostolique du Vatican
00120 Cité du Vatican
______________________________________
Couronne de la terre : Washington D.C. -> Donald Trump (mais quel souverain ?)

The White House
1600 Pennsylvania Avenue NW
Washington, DC 20500

et un exemple de courrier à envoyer, en n'oubliant pas de joindre aussi votre déclaration souveraine : courrier_presidence_et_couronnes_anonyme.odt

  • blanc/souverain/moyens_pour_revendiquer_sa_souverainete.txt
  • Dernière modification: il y a 7 mois
  • de dryk